Les sourates du Coran

sourate coran

Le précieux moushaf que vous tenez peut-être actuellement entre vos mains, ou qui se trouve sur votre table de chevet, peu importe… Ce Saint Quran contient un véritable trésor en termes de bienfaits et de guidée pour toute l’humanité. La sourate Coran est ce qu’il le caractérise. Elle fait de ce Livre Saint un kitab unique qui surpasse tous les autres. 

Découvrez dans cet article les trésors inestimables du Livre d’Allah… 

Commençons ce voyage avec la sourate Coran

Si nous devions expliquer à un non-musulman ce qu’est une sourate Coran, certains pourrait la comparer dans sa forme à une sorte de chapitre. En référence à la Bible. Le Livre Sacré est donc découpé de 2 manières : en sourates ainsi qu’en versets. 

Allah nous dit : « Voici une sourate que nous avons révélée et en laquelle Nous avons exposé des prescriptions. Nous y avons révélé des versets explicites afin de vous en tiriez une exhortation et les mettiez en pratique. » (An Nur, verset 1) 

Le Quran contient pas moins de 114 sourates : la première étant Al Fatiha, également nommée « La mère du Livre ». Ou encore « L’ouverture », de par sa position. 

La dernière étant Sourate An Nass, composée de 6 versets. 

Pour être le plus précis possible, nous souhaitons citer cette définition tirée du Coran édition Tawbah : 

« Le Coran est la parole d’Allah révélée à Son Prophète Muhammad par l’intermédiaire de Gabriel, qui nous a été rapporté par des chaînes de transmission ininterrompues et nombreuses, dont la récitation est une forme d’adoration. Dont le caractère inimitable s’applique même à la plus courte sourate, contenu entre les deux couvertures de tout exemplaire du Coran. Débutant par Sourate Al Fatiha, et se terminant par Sourate An Nas. » 

La sourate Coran pour tous les maux 

Il faut savoir qu’il existe de nombreux mérites à lire le Quran, comme nous l’a indiqué Allah. Mais également Son Messager, ainsi que de nombreuses paroles de pieux prédécesseurs. 

Par ailleurs, la sourate Coran peut posséder certains bénéfices qui lui sont propres. C’est, par exemple, le cas de celles-ci : 

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Ô ‘Oqba ! Ne vais-je pas t’apprendre les deux meilleures sourates qui n’ai jamais été récitées ? Il s’agit de -Qoul A’oudhou Bi Rabil Falaq- et -Qoul A’oudhou Bi Rabi Nas- (*). Ô Oqba ! Lis les à chaque fois que tu dors et à chaque fois que tu te lèves, personne n’a demandé ou a chercher protection par mieux quelque chose de meilleur que ces deux sourates ». (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°7948) 

(*) Il s’agit des sourates n°113 et n°114.

On sait, de plus, que la lecture de Sourate Al Baqarah permet de faire fuir le Sheytan. Et que la lecture de ses deux derniers versets permet de préserver de tout mal pouvant survenir pendant la nuit. 

Quant à la lecture de Sourate Al Kahf, sa lecture le jour du Vendredi est une sounnah. Elle permet d’être éclairée d’une lumière jusqu’au vendredi suivant. 

Sourate Al Mulk, traduite par « La Royauté », est une cause afin d’être préservé des supplices de la tombe. 

Et la Sourate Coran contient encore énormément de bienfaits pour celui qui y prête attention ! 

Comprendre cela : une étape indispensable 

Il est vrai qu’il est tout à fait possible de lire le moushaf sans le comprendre. Ou en ayant une simple connaissance de la langue arabe, sans toutefois en saisir les explications détaillées. Egalement, il est possible de se lancer dans la mémorisation du Coran, sans l’étudier. 

Néanmoins, les savants conseillent fortement d’allier lecture/mémorisation et étude du tafsir. Ne serait-ce qu’en lisant la traduction rapprochée, comme elle est disponible dans les éditions arabe/français. Ou en essayant de lire également le tafsir, c’est-à-dire une explication des sens des versets, à la lumière de la science. Comme pour l’édition Tawbah, qui contient un résumé du tafsir d’Ibn Al Kathir. 

En effet, nous pouvons ajouter à cela que le Livre d’Allah a été révélé pour être médité. Comme l’indique ce verset : 

Allah dit : « [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent ! » (Coran, 38/29)

Et comment méditer sur la Sourate Coran si nous en ignorons le sens, et même les explications ?! 

Et côté apprentissage, alors ? 

Notre librairie musulmane en ligne vous propose un large choix de massahif. Selon votre niveau, vos besoins mais également vos préférences, vous pourrez ainsi choisir votre compagnon de vie ! 

Nos différents modèles conviennent à toute la famille, mais aussi à toutes les occasions ! Envie de faire un cadeau ? Le coffret Coran est idéal. À moins que vous ne cherchiez un mini mushaf pour vous accompagner lors de tous vos déplacements ? Dans ce cas, le coran de poche sera votre indispensable. 

Côté apprentissage de la Sourate Coran, il faudra évidemment, dans un premier temps, apprendre à lire l’arabe. Pour cela, un kitab comme la méthode Qaïda Nourania sera idéal. Sans parler du fait que vous maîtriserez par la même occasion les règles de tajwid, indispensables pour une lecture correcte. 

Enfin, nous vous invitons à lire notre article intitulé « Lire le Coran en 1 mois ». Vous y trouverez quelques conseils afin de vous aider à clôturer la lecture mensuellement. Un programme idéal durant le mois de Ramadan, mais également toute l’année pour une bonne routine religieuse !

La sourate Coran dans la maladie 

Parmi les innombrables bienfaits de la sourate Coran, il y a le fait qu’elle représente une guérison pour les malades. 

Allah a dit : « Ce Coran que Nous révélons et qui apporte aux croyants guérison. » Sourate 17, verset 82.

On peut également trouver le hadith relaté par Al-Hakim dans son livre intitulé “Al-Mustadrak” et Ibn Majah dans ses Sunan (Livre de Hadith) : 

D’après Ibn Mas`ud (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit : « Persévérez dans la recherche du traitement par les deux remèdes ; le miel et le Qur’an.”

Ainsi, il est possible de réciter certains versets pour la femme qui ressent une grande douleur durant l’accouchement. Ou encore pour la personne sur laquelle l’on souhaite effectuer une Roqya. Il sera ainsi possible de boire de l’eau sur laquelle aura été récité le Quran. 

Et c’est d’Allah que viennent la guérison et le succès en toute chose. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies