Les bienfaits de Ayat Al Kursi

Les bienfaits de Ayat Al Kursi

Ayat al kursi est le verset 255 de la sourate Al Baqarah qui est la plus grande sourate du Livre d’Allah. Il s’agit du verset le plus immense du Coran, et cela, par les sens qu’il contient et le but qu’il renferme. Pour ce faire, partons à sa découverte.

La traduction rapprochée de Ayat al kursi 

Allah soubhana wa ta’ala nous dit dans son livre :

« Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même «Al-Qayyoûm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône « Kursî », déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

Qu’est-ce que nous enseigne Ayat al kursi ? 

Ayat al kursi nous enseigne que le seul à mériter entièrement toute l’adoration est Allah. Notre Seigneur le très haut, a commencé ce verset par la parole la plus lourde, la parole la plus bénie, la meilleure parole qu’ait prononcé un prophète “la ilaha illa llah”. En effet, sa signification est : il n’y a point de divinité méritant l’adoration en dehors d’Allah. 

Après cela, Allah soubhana wa ta’ala a fait suivre cette parole des preuves attestant de son unicité dans l’adoration.

Dans ayat al kursi, Allah nous cite qu’Il est le seul à mériter entièrement l’adoration puis Il nous enseigne les preuves qui témoignent de cela. Dans ce verset, il y a plus de dix preuves qu’Allah est le seul à mériter entièrement toute l’adoration. 

Quelques précisions à connaitre

Allah débute par deux noms au sens très fort : “Alhay” et “Alqayyoum”.

Alhay” signifie “le vivant”, Allah a l’attribut de la vie. La vie de notre Seigneur est parfaite, il est donc le seul à mériter entièrement l’adoration. C’est pour cela qu’il nous dit dans son livre que c’est lui le vivant, nulle divinité ne mérite véritablement d’être adorée en dehors de lui. Il convient de l’adorer lui seul d’un culte sincère et exclusif. 

Alqayyoum” signifie “celui qui subsiste par lui-même et celui sans lequel personne ne peut subsister”.

De ce fait, on en tire deux grandes informations :

  • Premièrement : Allah se passe largement des mondes, il n’a besoin de personne. 
  • Deuxièmement : nous ne pouvons nous passer d’Allah, ne serait-ce que le temps d’un clin d’œil. 

Allah soubhana wa ta’ala nous montre que le pouvoir entier lui appartient et il n’y a rien qui se passe dans ce bas-monde ni dans l’au-delà sans sa volonté. 

Ensuite, Allah nous informe qu’à Lui seul appartient tout ce qu’il y a dans les cieux et la Terre. Il soubhana wa ta’ala est le créateur de l’ensemble des choses et est celui qui possède toutes ces choses. Allah est donc l’unique à mériter entièrement l’adoration. 

De même, Allah nous montre que le pouvoir entier lui appartient et il n’y a rien qui se passe dans les deux mondes sans sa volonté.

À travers sa parole : « Qui-est ce qui pourrait intercéder auprès de lui sans sa permission ?”. Allah nous prouve que personne ne pourra intercéder si ce n’est après sa permission. 

Puis Allah nous montre qu’Il a la perfection de la science en nous disant qu’Il connaît leur passé et futur. Effectivement, Allah a la science parfaite, il connaît parfaitement toutes les choses. 

En outre, il nous montre la faiblesse des créatures en nous enseignant qu’ils ont de science que ce qu’il a bien voulu leur accorder. Ce qui montre que tout ce qui se passe dans les cieux et la terre ne se réalise que par sa volonté.

De plus, dans ayat al kursi, Allah nous montre sa grandeur en nous citant la grandeur du “koursi”.

Le prophète (‘aleyhi salat wa salat) nous dit que le “kursi” d’Allah déborde les cieux et la Terre : “les sept cieux, comparés au kursi sont semblables à une bague qui a été jetée dans un désert”. 

Pour ce faire, si cela est la grandeur du “arch”, repose pied d’Allah, que dire alors de la grandeur de notre Créateur

Puis Allah nous montre sa pleine puissance en nous évoquant que la charge de cela ne lui cause aucune peine. En effet, notre Créateur a la force complète. 

Finalement, Allah finit ayat al kursi en nous citant deux de ses noms : 

  • “Al’alyy” qui signifie “le très haut”, celui qui est élevé.
  • Et “Al’adhim” qui signifie “l’immense”. 

Le premier nom nous prouve qu’Allah est élevé au-dessus de l’ensemble de ses créatures. Il soubhana wa ta’ala est élevé au-dessus des sept cieux et au-dessus du trône. Il possède les noms les plus parfaits et les attributs les plus complets.

Et le dernier nom “Al’adhim”, celui qui est immense, nous montre qu’Allah est immense dans l’ensemble de ses noms. Dans l’ensemble de ses attributs ainsi que dans la considération que ses serviteurs doivent lui porter. 

Les bienfaits du verset du Trône 

Ayat al kursi possède de nombreux bienfaits. Parmi ceux-ci, il y a les bienfaits dans la maison. 

Abû Hurayra a rapporté que le Messager d’Allah (‘aleyhi salat wa salam) a dit : 

« Dans la sourate (La Vache), il y a un verset [Ayat al-Kursî] qui est le verset le plus important du Coran, il n’est pas récité dans une maison sans que le démon ne la quitte. » 

(Rapporté par Al-Hâkim).

En outre, il y a également un grand bienfait, du fait de réciter ayat al kursi à la fin de chaque prière. En effet, toute personne qui récite régulièrement ce verset à la fin de chaque prière prescrite, rien ne l’empêche d’entrer au Paradis, si ce n’est la mort.

À ce propos, An-Nasai a rapporté dans son livre “Al-Sunan al-Sughra” que le Prophète (‘aleyhi salat wa salam) a dit : 

« Celui qui récite Ayat Al Kursi à la fin de chaque prière prescrite, rien ne l’empêche d’entrer au Paradis, si ce n’est pas la mort. » 

(Al-Albâni a qualifié ce hadith d’authentique).  

Et toutes les louanges appartiennent à Allah le très haut. 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies