Rupture de stock
Rupture de stock
20,00 
Rupture de stock
20,00 
Rupture de stock
20,00 

Le Coran tajwid est un indispensable pour le musulman. En effet, il sera un support précieux pour l’aider à atteindre la perfection recherchée dans la récitation du Coran. Les règles de tajwid sont facilement reconnaissables à travers un code couleur, lors de la lecture.

Ces préceptes sont fondamentaux pour lire le Livre Saint, car c’est ce qui va parfaire notre récitation. C’est aussi ce qui nous permettra de ne pas commettre d’erreur et de donner son plein droit à chaque lettre.

Le Coran tajwid est un indispensable !

Que signifie at-tajwid ?

Le mot “tajwid” vient du mot “jawada” qui signifie “perfectionner”, “améliorer” ou “embellir” une chose. Ce qui correspond à la récitation parfaite du Saint Coran en donnant à chaque lettre son dû. En l’occurrence, en prononçant les lettres correctement, en respectant leur point de sortie et les caractéristiques qui leur sont propres.

Que signifie at-tartil ?

Le mot “tartil”, quant à lui,est employé pour désigner la lecture du Coran en psalmodiant.  Il signifie en langue arabe “lent et avec la juste mesure”. Il est évoqué dans Kitab Allah, dans sourate al-Mouzzammil (verset 4) : “Et récite le Coran, lentement et clairement”. D’après Ibn Kathir, le sens voulu est : “rendre les lettres claires”.

Les différentes façons de réciter

Avec Coran tajwid, vous avancerez aisément et rapidement dans l’apprentissage du Livre d’Allah. Cependant, vous ne savez peut-être pas que la récitation peut se faire de trois façons :

  • At tahqiq (précision) : Ce terme définit une lecture lente et calme, de sorte à prononcer les lettres, les voyelles longues, etc, avec précision.
  • Al hadr (rapidité) : Ici, la lecture est plus rapide et plus fluide sans toutefois, négliger les règles de la récitation.
  • At tadwir (intermédiaire) : Cette méthode est la plus utilisée et se situe entre les deux premières. Elle correspond à un rythme modéré.

Attention au choix du Saint Coran version français/arabe !

Nous profitons pour vous parler de l’importance de choisir le Mous’haf arabe français avec la traduction la plus proche du sens des mots arabes. Il incombe au musulman de faire l’effort de rechercher ce qui est authentique en ce qui concerne sa religion. C’est pourquoi, Mon Coran vous propose le Coran édition Tawbah (avec la traduction du sens rapproché des versets).

Science du Coran tajwid

La science du tajwid est de 2 sortes

La première étant la connaissance théorique de ses règles. Ce qui inclut, ses principes, ses conditions et ses qualifications.

Elle incombe à la communauté musulmane (obligation collective) et non à chaque individu. Ce qui implique qu’il suffit qu’une partie de la oumma apprenne cette science, pour en exempter les autres.

Deuxièmement, il s’agit de l’application de cette science et de ses préceptes. Elle consiste à réciter les versets de façon correcte et claire, comme l’a fait le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

Bref aperçu de ses règles

Nous vous exposons, ici, de manière très succincte quelques principes primordiaux pour psalmodier le Coran. Ce qui, vous donnera un aperçu de l’étendue de cette magnifique science et de son importance. De ce fait, nous verrons uniquement les règles du “noun sakina” et du “tanwin” :

  • Pour commencer, la clarification (al idhar) : Cette règle consiste à prononcer la lettre “Noun” ou le “tanwin” normalement, sans nasalisation. Ceci s’applique, lorsque le “noun” ou le “tanwin” est suivi d’une de ces 6 lettres : غ  – ع  –  ه  –  أ  –  ح  –  خ
  • Puis l’assimilation (al idgham) : Elle s’applique lorsque le “noun” ou le “tanwin” sont suivis d’une des six lettres suivantes : َي – ر- م – ل – و – ن
  • Elle se divise en 2 catégories :
  • La Fusion Totale prend effet avec les lettres : ل – ر
  • La Fusion Partielle s’effectue avec les lettres :  ي – و – م – ن
  • Ensuite la substitution (al iqlab) : La lettre “Noun Sakina” ou “At-Tanwin” se transforment en “م” lorsqu’ils sont suivis de la lettre “ب”, en appliquant la nasalisation.
  • Et enfin la dissimulation (al ikhfa) : Le “noun” doit être dissimulé tout en appliquant le nasillement lorsqu’il est suivi de l’une de ces lettres :  ص – ذ – ث ك – ج – ش – ق – س – د – ط – ز – ف – ت – ض -ظ.

Le code couleur du Coran tajwid 

La particularité de ce Kitab est, comme vous avez pu le constater, le marquage de certaines lettres par des couleurs. C’est un codage de couleurs standard, ce qui signifie qu’on le retrouve dans tous les Coran tajwid.

  • Rose : L’allongement obligatoire et l’allongement permis (4 temps)
  • Rouge : Le prolongement obligatoire (6 temps)
  • Vert : Le nasillement (al ghouna), c’est à dire que le son sort par la cavité nasale (2 temps)
  • Gris : lettre qui ne se prononce pas, lire comme s’il n’existe pas et passer à la lettre suivante (sauf s’il est suivi du nasillement)
  • Bleu Marine : La vibration (al-qalqala)
  • Orange : La prolongation permise (2, 4 ou 6 temps)
  • Bleu : L’emphatisation de la lettre (at-tafkhim)

Le Coran tajwid est disponible en version intégrale ou par chapitre avec “juz ‘amma” ou encore “juz tabarak”. Aussi, pour les débutants, il y a le “juz ‘amma” avec les règles de tajwid en version simplifiée.

Une cause qui a préservé la Parole d’Allah Ta’ala !

Pourquoi avoir établi les règles de Tajwid ?

Les règles du tajwid ont été établies afin de parfaire la lecture des “non-arabophones” qui entrerent dans l’islam. De ce fait, la lecture dans le respect de la tilawa venue avec la révélation pouvait perdurer. Ainsi, même les musulmans ne maîtrisant pas la langue arabe peuvent lire sans changer ni déformer les Paroles Parfaites d’Allah.

Le Coran tajwid aide à la prononciation parfaite des lettres avec leur point de sortie. Ce qui empêche de commettre des erreurs dans la prononciation des mots et ainsi de conserver leur sens. En outre, changer ne serait-ce qu’une seule lettre ou oublier une prolongation, peut changer partiellement ou complètement le sens d’un verset.

Le Tajwid est-il important ?

La science du Tajwid n’est pas une méthode permettant d’apprendre Kitab Allah. Par contre, la maîtrise de ces règles facilite la lecture et la mémorisation du Livre Saint.

De même, elle aide à la méditation et à la maîtrise de la récitation. De ce fait, lorsque les principes sont respectés, la tilawa est éloquente et rythmée. Mais en plus, elle est fluide, agréable et pénètre mieux les cœurs.

Le non-respect de ces règles peut entraîner des déformations et des erreurs lourdes de conséquences. En effet, la modification du sens des mots peut mener à de la mécréance (kufr) de façon involontaire.

Par exemple, dans sourate “al fatiha”. Le fait de ne pas prononcer la “cheddah” sur “iyyaka” change le sens “c’est toi” en “c’est ton soleil”. Donc au lieu de dire : “c’est Toi que nous adorons”. Nous pouvons nous tromper et dire : “c’est ton soleil que nous adorons”.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies