Le serpent dans le Coran

Le serpent dans le Coran

Le serpent n’est cité que 3 fois dans le Coran. Et ceci, lorsqu’Allah l’utilise dans un de Ses miracles. Nous vous détaillons tout en quelques mots.

Le miracle du serpent dans le Coran

Allah (qu’Il soit glorifié) nous parle du serpent dans l’histoire de Moussa (psl).

Moussa (psl) avait pour habitude de s’aider d’un grand bâton pour marcher. Alors qu’il était en voyage avec sa famille, il vit au loin une lumière et croyant que c’était un feu s’approcha. C’est alors qu’Allah (qu’Il soit glorifié) lui parla et lui ordonna de jeter son bâton. Moussa (psl) obéit et Allah transforma le bâton en serpent.

Apeuré, Moussa (psl) voulut partir. Allah (paix sur lui) le rassura et lui ordonna de prendre le serpent, qui, instantanément, se transforma en bâton. Lors de cette première rencontre, Allah (qu’Il soit glorifié) lui imposa d’aller voir Pharaon pour l’appeler à adorer l’Unique.

Pharaon, persuadé de ridiculiser Moussa (psl) organisa une confrontation avec ses magiciens. Le jour J, face à un innombrable public, les magiciens firent leurs tours d’illusion.

À ce moment, Allah ordonna à Moussa (psl) de jeter son bâton. Ce dernier se transforma en serpent et engloutit toutes les créations des magiciens. Face à ce miracle, les cœurs des magiciens s’ouvrirent. Et, ils se prosternèrent en signe de soumission à Allah.

Pourquoi Allah a choisi cela ?

Le serpent, depuis toujours, est un animal qui fait peur. D’ailleurs beaucoup de personnes en ont la phobie. Le fait qu’il soit invertébré, et qu’il puisse se glisser partout amplifie cette peur. Et, surtout, tout le monde a peur, car le serpent est aussi venimeux donc dangereux et potentiel mortel.

À l’époque de Moussa (psl), la magie fascinait les gens. Les magiciens faisaient des tours d’illusions et les personnes étaient émerveillées. Tous les magiciens étaient au service de pharaon et le craignaient. C’est dans ce contexte que Moussa (psl) est venu les appeler à adorer Allah.

Quand Allah transforma son bâton en serpent, ce fut la stupéfaction dans le public et chez les magiciens. Mais, ce fut, surtout, la preuve qu’un être humain à lui seul ne pouvait pas faire un tour pareil. Le serpent redoutable, venimeux, symbole de puissance et de pouvoir, était au service du Très-Haut.

Les fausses croyances par rapport au serpent dans le Coran

Dans la culture judéo-chrétienne, le diable est associé au serpent. Ainsi, selon eux c’est sous la forme d’un serpent qu’Iblis a tenté Adam et sa femme. Or, il n’en est rien. Dans le Coran, Allah nous dit simplement que le diable leur a insufflé des mauvaises idées. Nous n’avons pas d’information sur l’apparence d’Iblis.

Le serpent est à tort assimilé au diable ou à quelque chose de mauvais. C’est un animal qui fascine et effraie. Or, il est une créature d’Allah. Et comme tous les animaux, il adore Allah.

En tant que musulmans, nous nous devons de suivre le Coran et la Sunna. C’est notre modèle. Alors, soyons vigilants pour avoir une foi ferme et exempte de fausses croyances.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site web. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies